Reprise de WEPRINT : Reka se développe, un secteur innove

Deux des principaux concurrents historiques du secteur de l’imprimerie au Luxembourg officialisent leur accord en date du 28 juin 2021 : Reka reprend WEPRINT, avec l’ensemble de son personnel. Cela dans une démarche continue de développement stratégique, d’innovation et de modernisation du secteur, REKA devenant ainsi la plus importante imprimerie du pays.

Faisant face depuis quelques temps à la question de la succession, WEPRINT était à la recherche d’un repreneur tandis que Reka, de son côté, maintient sa volonté de se développer. C’est donc tout naturellement que, grâce aux excellentes relations entre les deux directions, un accord a pu être trouvé pour la récupération de l’entreprise WEPRINT et de l’intégralité de ses 19 employés.

Une reprise sous le signe de la complémentarité et de la continuité

La reprise de WEPRINT par Reka a été officialisée le 28 juin 2021. Aucune suppression de poste n’est à l’ordre du jour et le site de la rue de Bitbourg reste actif : seul le nom WEPRINT disparaît, la société opérant désormais sous la seule identité de Reka. « Je suis content de cette reprise qui va permettre à mon entreprise de rester pérenne et très heureux de savoir que notre équipe continuera de faire perdurer notre métier aux côtés d’autres passionnés et sous une nouvelle direction reconnue pour leur expertise et professionnalisme », déclare Mike Watgen, dirigeant de WEPRINT, qui accompagnera durant les premiers mois Reka dans cette transition.

Avec 60 ans d’expérience et de savoir-faire dans le domaine de l’impression, l’expertise de WEPRINT va clairement apporter une plus-value complémentaire à celle de Reka. « WEPRINT est très digitalisée, forte dans le color management, la gestion informatique et de processus par exemple. Elle possède une machine 8 couleurs, ce qui va nous permettre de proposer des impressions d’un volume plus important et d’aller sur des segments qu’on ne faisait pas jusque-là », souligne Frédéric Gillen, dirigeant de Reka. Une complémentarité évidente de talents et de services, qui va permettre à Reka de multiplier par deux ses capacités, de se rapprocher davantage de l’objectif de devenir un « one-stop-shop » pour sa clientèle et de proposer désormais l’impression de n’importe quel produit au Luxembourg. Voire au-delà, l’imprimerie luxembourgeoise de tradition étant désormais compétitive au niveau de la Grande-Région.

Acteur de l’innovation et de la modernisation du secteur

Après le rachat d’Italux fin 2020, permettant dès lors à Reka de proposer à ses clients des solutions en packaging, emballages et cadeaux personnalisés, l’imprimerie d’Ehlerange consolide, avec la nouvelle acquisition, sa volonté de grandir, de se développer et d’innover. « On va de l’avant et ce malgré la COVID-19. Notre ambition est de miser sur l’existant et de poursuivre notre stratégie de développements multiples, en renforçant nos piliers actuels et en construisant de nouveaux par l’externe », souligne Frédéric Gillen, figure de proue de cette nouvelle génération en passe de moderniser un secteur longtemps considéré comme en crise.

Une vision des choses que Reka tend à pondérer. « On constate clairement un retour au papier, qui permet de recréer du lien et de valoriser la communication. Actuellement, la demande est soutenue : même si beaucoup de choses sont passées en version numérique, on tend de plus en plus vers des plus petits tirages, des choses plus luxueuses ou difficiles à imprimer », poursuit ce dernier. Une tendance à laquelle Reka est plus que jamais à même de répondre et cela en parallèle de l’impression grand volume : l’imprimerie pourra désormais pleinement desservir les deux marchés.

Côté environnement, Reka s’est engagée à différent niveaux et ce depuis quelques années déjà. L’imprimerie utilise de fait 99% de papier certifié « FSC », qui est à 25% recyclé, et aime à rappeler que, contrairement aux idées reçues, le papier est plus écologique et respectueux de la planète que les solutions dématérialisées. Aussi, l’entreprise a adhéré en 2014 au label « myclimate », donc à la charte de compensation des émissions de CO2 de toutes ses activités. Deux certifications donc auxquelles se soumettra dès à présent le volume d’activité et de production intégré avec la reprise de WEPRINT.

À propos de WEPRINT

L’imprimerie WEPRINT a été fondée en 1960 par Jean-Marie Watgen. Elle est située rue de Bitbourg, dans le quartier de Hamm, à Luxembourg-Ville. L’entreprise a rapidement pris de l’ampleur sous l’impulsion de Mike Watgen, fils du fondateur et actuel gérant de l’imprimerie, grâce à la diversification de ses services, notamment avec le passage à l’offset, l’arrivée de l’impression digitale et la mise en place d’un service de façonnage ultra-complet. En 2021, l’imprimerie WEPRINT est reprise par l’imprimerie Reka.

À propos de Reka

Créée de son côté en 1936, Reka tient son nom de son fondateur René Kauffmann. Des années durant, cette imprimerie située à Luxembourg-Gare, depuis 2001 à Leudelange et à Ehlerange depuis 2010, sera l’une des principales concurrentes de WEPRINT. Reprise et dirigée durant 45 ans par la famille Bintner, Reka est vendue par son dernier dirigeant, Jean-Marc Bintner, en 2017. L’imprimerie est depuis 2018 gérée par Frédéric Gillen. En été 2020, Reka rachète la société Italux spécialisée dans l’emballage et en 2021 reprend l’imprimerie WEPRINT établie à Hamm. Dotée d’une direction et d’actionnaires qui restent luxembourgeois, Reka emploie aujourd’hui 84 employés et compte se développer également dans la Grande-Région.

Dernières news

open

Une question ? Besoin d’un devis ? Contactez nous.